dimanche 16 juin 2013

Dionysos, fils de coco

Pour l'anniversaire d'un ami, j'ai décidé de mettre à contribution mon immense talent d'imposteur en lui customisant l'étiquette d'une bouteille de vin. 

Tout d'abord, on commence avec un formidable crayonné dévoilant la plastique à peine exagérée de Jéjé dit le "Bout Rouge".



Non, les filles, restez, ça ne devrait pas empirer très fort. 
Histoire de pas faire trop clodo, il faut quand même peinturlurer tout ça. 



Pour les couleurs, j'ai été aidé de Caroline qui me tannait depuis des semaines pour lui montrer comment jouer avec une tablette graphique. Maintenant que c'est fait, arrête de me gonfler. Amicalement. (smiley, coeur, schokobon)
Ouais, vous remarquerez que l'édredon est extrêmement pas réaliste, mais franchement, sur le coup, c'était le cadet de mes soucis.

L'ami Jéjé en question n'est PAS COMMUNISTE ! Mais il aime plutôt bien. De là à dire qu'il fait les yeux doux à Karl Marx, c'est un pas que seul Jérémy franchira. 


Bref.
Histoire que ça fasse bien étiquette de pinard, rajoutons quelques jeux de mots bien sentis. 



Merde, ça va déjà trop loin...
Oh et puis sacrebleu ! Allons jusqu'au bout !!



 Du bon goût encore une fois. Ouais, les couleurs sont plus ternes, mais c'est une question d'impression et surtout la lumière pour la photo qui n'est pas terrible. J'espère que ça lui plaira un peu. Des heures et des heures de boulot zut !
L'expérience m'a plutôt plu et je pense réitérer.


Sur ce, je m'en vais passer mes écrits de CAPES. Ouais, un jour, j'aurais ce putain de concours.

Bisous les cougars !



4 commentaires: